Où il est question de l’Eurovision… et du Figaro.fr

Après les requins et les allergies, l’Eurovision devrait faire l’objet d’un prochain post sur Lady Data. Je cherche encore mon angle d’attaque. Et puis, je sévis aussi au Figaro.fr, en data/éco, pour 3 mois. Ca occupe un peu! 

Epic Sax Guy, la sensation moldave de l'Eurovision 2010.
Epic Sax Guy, la sensation moldave de l’Eurovision 2010. Qui sera le meilleur « meme » de l’édition 2017?

Après les requins et les allergies, j’espère vous parler bientôt de l’Eurovision. J’adore ce rendez-vous annuel. Vraiment. Je pourrais discuter des heures des tensions politico-musicales entre l’Ukraine et la Russie, de la domination suédoise ou du « bloc des Balkans », revisionner 50 fois le solo d’Epic Sax Guy dans la prestation moldave en 2010 et mourir de rire 50 fois. J’adore l’Eurovision.

En parler en data sans refaire les calculs déjà faits tant de fois pour réexpliquer « qui soutient qui et pourquoi la France n’a pas d’amis en Europe », c’est plus compliqué. J’ai trouvé quelques tentatives de cartographier les échanges de vote ou de visualiser les « patterns » en ligne, mais je ne suis pas convaincue: elles me semblent trop complexes. Le Telegraph a fait le job pour le Royaume-Uni. Le Parisien aussi, sur les pays qui s’entraident.

Vues Youtube et paris en ligne

Mais comment raconter l’Eurovision autrement, sans lasser ? Le relatif succès d’Amir l’an dernier, grâce à une prestation impeccable précédée d’une longue opération séduction, a montré que tout ce qui se passe en amont de la finale compte énormément. Pour percevoir les tendances, j’ai commencé à « scraper » les vues Youtube des clips grâce à Outwit. Peut-être y verra-ton l’évolution de la popularité des chansons proposées (sachant qu’elles ne se hisseront pas toutes en finale le 13 mai) ? Il y a sans doute quelque chose à faire avec les paris en ligne aussi. Je me creuse encore la tête et je reviens, ok ?

En attendant, j’ai aussi du pain sur la planche au Figaro.fr, où je nage dans la data à la rubrique éco pour 3 mois. Déjà quelques petits sujets en cours, pris en cours de route ou lancés par mes soins. Je ne vois pas les journées passer et ça fait du bien. Carto et la version estampillée Figaro de Highcharts sont en train de devenir tranquillement mes meilleurs amis.

Mais promis, je ne vous oublie pas. Non. Jamais.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

476059a2228d0190544e665aae533d54EEEEEE